On continue de construire hors zone à bâtir

Lundi, 02.12.2019
Les surfaces d’habitat et d’infrastructure hors zone à bâtir continuent d’augmenter. C’est ce qu’indiquent les derniers chiffres de l’Office fédéral du développement territorial. Les bâtiments agricoles, notamment, sollicitent de plus en plus de sol.
Caption
Le diagramme montre une augmentation annuelle moyenne des surfaces de bâtiments agricoles hors zone à bâtir. Les chiffres se réfèrent aux 65,8 % de la surface du territoire suisse pour lesquels la statistique de la superficie 2013/18 fournit déjà des résultats. Sources: ARE, Statistique suisse des zones à bâtir 2017; OFS, Statistique de la superficie 2013/18 (résultats partiels)

37% des surfaces d’habitat et d’infrastructure se situent hors zone à bâtir; sont compris, dans ce pourcentage, outre les bâtiments et les terrains attenants, les routes, les lignes de chemin de fer et les aires ferroviaires. La récente analyse de l’Office fédéral du développement territorial (ARE) montre que la part des surfaces d’habitat et d’infrastructure continue d’augmenter, mais de façon légèrement moins marquée que dans les années 1980/1990.

Ce sont principalement les bâtiments agricoles qui consomment toujours plus de sol: environ 40% de l’augmentation des surfaces d’habitat et d’infrastructure hors zone à bâtir reviennent à l’agriculture, selon le communiqué de presse paru le 29 novembre 2019. Les infrastructures de transport ont, en revanche, sollicité moins de surfaces que par le passé.

Le nouveau rapport de monitoring de la construction hors zone à bâtir publié par l’ARE souligne «la nécessité de prendre des mesures efficaces contre la construction hors zone à bâtir». Une position que partage également EspaceSuisse.

L’intégralité du monitoring 2019 de la construction hors zone à bâtir peut être téléchargée ici: