Des arbres gages de fraîcheur

Lundi, 09.03.2020
Il suffit de quelques arbres groupés sur une place imperméabilisée en ville pour réduire sensiblement la chaleur. L’EMPA a développé un logiciel de simulation sur ce sujet.
Erlenmatt Bâle

A certains endroits et grâce aux arbres, la température ressentie peut diminuer jusqu’à 4 degrés. Les arbres ne font pas que rafraîchir la place, ils peuvent aussi y modifier durablement le régime des vents. Les chercheurs de l’EMPA (institut interdisciplinaire de recherche pour les sciences des matériaux et le développement de technologies) ont, dans ce but, développé un logiciel de simulation spécifique: il permet d’obtenir des informations précises sur les effets en matière de température et de régime des vents en fonction du type de revêtement et de végétalisation (voir à ce sujet le communiqué de presse du 5.3.2020).

Planter des arbres en ville est un moyen de s’adapter aux changements climatiques et d’atténuer les conséquence du réchauffement de la planète. En prime, les arbres sont en mesure d’apporter une contribution importante à la protection du climat: plus ils sont nombreux, plus ils peuvent absorber de CO2 et offrir davantage d’habitats pour la faune. Chaque pas vers une plus grande diversité biologique va vers une plus grande résilience de la biosphère.

Les arbres plantés en ville sont ainsi déterminants pour le climat urbain, la qualité de vie et des lieux ainsi que pour la biodiversité. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet dans la fiche «Arbres urbains» de la fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage.