La Confédération renforce l’Agenda 2030 pour le développement durable

Lundi, 01.04.2019
Le Conseil fédéral a nommé deux délégués à l’Agenda 2030. Il s’agit de Daniel Dubas de l’Office fédéral du développement territorial (ARE) et de Jacques Ducrest du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Avec ce «comité directeur», le Conseil fédéral entend renforcer la politique en matière de développement durable au niveau fédéral, en particulier sa mise en œuvre. L’objectif de la nouvelle structure est d’ancrer l’Agenda 2030 dans l’administration.

L’Agenda 2030 réunit les efforts nationaux et internationaux pour plus de durabilité. Il a été lancé en 2015 par les États membres de l’ONU. Dix-sept objectifs de développement durable ont été définis, notamment ceux de promouvoir le bien-être sur toute la planète et d’éliminer la pauvreté.

Dans le nouveau comité directeur, les offices principalement concernés sont représentés au niveau de la direction, comme l’indique le communiqué de presse. Le comité est chargé de piloter et de coordonner les travaux de mise en œuvre de l’Agenda. Cela inclut l’élaboration du rapport national à remettre à l’ONU, l’attribution de priorités entre les principaux défis et chances qui se présentent à la Suisse, la fixation d’objectifs nationaux, la définition de mesures appropriées et la collaboration avec les cantons, les communes et les acteurs non étatiques. Le comité directeur remplace le Comité interdépartemental pour le développement durable (CIDD) actif jusqu’à présent.  

M. Daniel Dubas a étudié les sciences politiques et obtenu un diplôme en développement urbain durable. Il dirige depuis 2013 la section Développement durable de l’Office fédéral du développement territorial (ARE).

M. Jacques Ducrest est diplomate et a suivi une formation juridique (avocat, LL.M.). Depuis septembre 2017, il dirige la division Politiques extérieures sectorielles du DFAE.

À l’avenir, l’Agenda 2030 sera principalement mis en œuvre à l’échelon national via la Stratégie pour le développement durable (SDD).

En 2018, le Conseil fédéral s’était déclaré satisfait de l’état des lieux de la mise en œuvre de l’Agenda 2030.  En Suisse, les objectifs sont déjà intégrés dans de nombreuses bases légales et politiques sectorielles. C’est ce qui ressortait du rapport national  de la Suisse 2018 (cf. notre news de juillet).

www.eda.admin.ch/agenda2030/fr