Rapport intermédiaire dans la gestion des dangers naturels

Jeudi, 14.01.2021
Le réchauffement climatique et l’exploitation accrue des milieux naturels ont pour conséquence d’augmenter les risques liés aux dangers naturels. Un rapport de la Confédération montre que la mise en œuvre des mesures de protection définies il y a quatre ans est sur la bonne voie.
Das überschwemmte Eichholz in Köniz bei Bern
Source: EspaceSuisse

En 2016, le Conseil fédéral a adopté 67 mesures pour accroître la sécurité face aux dangers naturels. Sept mesures ont d’ores et déjà été mises en œuvre, 47 ont été lancées et 13 sont en phase préparatoire, comme le précisent les auteurs du rapport intermédiaire «Gestion des dangers naturels en Suisse». L’état de la mise en œuvre de toutes les mesures (projets et processus des mesures individuelles) est estimé ce jour à environ 25 %.

Au cours des quatre dernières années, la prévention a pu être renforcée, notamment grâce à la carte de l’aléa ruissellement, comme le relève l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) dans son communiqué de presse du 18.12.2020. Par ailleurs, l’OFEV soutient le développement du site Internet consacré à la protection contre les dangers naturels, une plateforme qui fournit des informations sur la protection des bâtiments.

Dans son rapport, l’OFEV souligne l’importance d’un aménagement du territoire fondé sur les risques, afin de mieux protéger le milieu bâti et la population contre les dangers naturels.