Aménagement du territoire et protection du climat vont de pair

Jeudi, 24.06.2021
Le changement climatique est le plus grand défi de notre temps. L’aménagement du territoire joue déjà un rôle clé dans l’adaptation aux conséquences du réchauffement climatique. Or, en matière de protection du climat, il a aussi sa part de responsabilité à endosser. C’est l’avis qu’ont partagé les spécialistes présent-es aujourd’hui au congrès annuel d’EspaceSuisse, l’Association suisse pour l’aménagement du territoire, qui s’est déroulé sous forme de webinaire.
Stadt Bern
Photo: Sabine Tschäppeler

Renforcer la biodiversité et préserver les écosystèmes sont deux actions aussi importantes pour la protection du climat que celle de réduire les gaz à effet de serre. Les mesures de protection du climat ont souvent un lien indéniable avec l’aménagement du territoire, ce qui rend le rôle de ce dernier déterminant. Cantons et communes doivent créer les conditions cadres appropriées. Ils sont en effet appelés à ancrer le changement climatique dans leurs plans directeurs et dans leurs plans d’affectation, ainsi que dans leurs règlements sur les constructions.

Lors du congrès annuel de l’Association pour l’aménagement du territoire, EspaceSuisse, le 24 juin, le physicien et climatologue Thomas Stocker a apporté un éclairage scientifique aux débats, soulignant le retard qu’accuse la Suisse en matière de politique climatique. L’aménagement du territoire endosse une responsabilité centrale en matière de décarbonisation et de protection du climat, a relevé le représentant suisse du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat. De bons exemples ont permis de démontrer aux participant-es au congrès, qui étaient près de 300, que l’aménagement du territoire peut et doit agir aux niveaux cantonal et communal. Dans ce sens, Jolanda Zurfluh, de la haute école spécialisée de Suisse orientale, a présenté un guide destiné aux petites et moyennes communes et qui leur propose 60 mesures efficaces et faciles à mettre en œuvre en faveur du niveau de zéro émission nette. Quant à l’architecte-urbaniste vaudois, Laurent Guidetti, il a même plaidé pour une révolution territoriale, demandant aux participant-es, non sans une touche de provocation: «Êtes-vous prêt-es à changer votre mode de vie?»

Un élément important a été mis en évidence lors du congrès: l’aménagement du territoire doit davantage s’investir dans la protection de la nature et du paysage, dans la promotion de la biodiversité et de la qualité du sol et, de ce fait, contribuer à la capacité de régénération de notre écosystème. Le directeur d’EspaceSuisse, Damian Jerjen, a clôturé les débats sur ces mots: «Le rôle de l’aménagement du territoire est de rassembler ce qui existe déjà, d’offrir une nouvelle vision d’ensemble».

Être au fait de l'actualité?

Abonnez-vous à notre Newsletter!