Aménagement du territoire et digitalisation

Vendredi, 01.07.2022
La digitalisation a des incidences sur l’espace et modifie l’aménagement du territoire. Utili-sée avec pertinence, la transformation digitale offre toutefois davantage d’opportunités que de risques. C’est une des conclusions à laquelle sont parvenus les milieux suisses de l’aménagement du territoire, rassemblés, à Soleure, à l’occasion du congrès annuel d’EspaceSuisse.
Quand la digitalisation se manifeste dans l’espace physique: un centre de calcul dans la zone industrielle de Münchenstein BL. (Photo: Florian Inneman, EspaceSuisse)

À peine l’exposé d’introduction du Dr. Stephan Sigrist, chef du Think Tank W.I.R.E, terminé, que les quelques 200 personnes présentes au Landhaus étaient mises au parfum: la prochaine étape de la digitalisation modifie la manière dont nous utilisons le sol. Notre mobilité, notamment en raison du télétravail ou des véhicules automatisés, aura des répercussions sur les besoins futurs en infrastructure. Mais comment utiliser la digitalisation de sorte à favoriser un développement durable du paysage, du territoire et de la mobilité? Une réponse percutante et prometteuse est arrivée de Genève. Dans le cadre du projet Smart Geneva, la digitalisation est mise en œuvre avec tempérance et de façon réfléchie, c’est-à-dire pas partout où cela est possible, mais là où cela est effectivement adéquat. Benjamin Meyer du Service de l’aménagement du territoire du canton de Zurich a également abondé dans ce sens: «Ce ne sont pas tant les possibilités technologiques qui sont déterminantes, mais bien l’objectif de la tâche à accomplir».

Il n’en reste pas moins que les outils numériques permettent de mieux visualiser les projets ou le développement souhaité et enrichissent ainsi les processus participatifs. Les aménagistes ne peuvent faire l’impasse sur la digitalisation. Elle occupe et va continuer de les occuper dans leur travail. Appliquée à bon escient, elle peut contribuer au développement durable du territoire.